Le monde du camion en photos c'est http://www.fierdetreroutier.fr/ Thousands of trucks pictures : http://www.fierdetreroutier.fr/

 

Envoyez vos photos par email : sitefdr@gmail.com La plus grande galerie de photos de camions !
C'est le 15 mars 1914 que Landry Aubry voit le jour, en 1943 il commence par faire du camionnage en gare avec les 3 chevaux que possède sa famille puis investit très vite dans un premier camion au gazogène, le second camion fut un Berliet, marque à laquelle il restera fidèle. Il developpe son activité avec les industries de la région chalonnaise, sidérurgie, produits chimiques, alimentaires, verrerie... jusque dans les années 60 où la société évolue considérablement pour devenir une entreprise de transport incontournable dans les années 80. En 1975 Shell entre au capital à hauteur de 22% et lui assure une rentabilité confortable, à cette époque l'entreprise payait ses camions comptant. A son apogée, l'entreprise est l'un des cinq premiers transporteurs français, avec 11000 salariés et 9 filiales dont les plus connues sont Trans-europ, Regis Martelet, Beaune transports. Les transports Aubry sont alors une référence en matière de conditions de travail et de salaire, bien au dessus de la moyenne nationale. Malheureusement les convictions du patriarche conduiront à sa perte, en effet bien que la plupart de ses enfants aient intégré l'entreprise, il n'a jamais voulu passer la main, s'est entêté à ne pas vouloir s'ouvrir sur l'Europe et a fait de mauvais choix stratégiques, un véritable gachis. Alors que la plupart de ses concurrents ont diversifiés rapidement leurs activités vers la logistique, le stockage, la prestation de service et se sont ouverts aux divers marchés internationaux, Landry n'a pas su prendre le virage. La fin des Transports Aubry n'est qu'une succession de mauvaises décisions comme le rachat des actions Shell ou la vente au groupe Charles André de la branche pulvé alors la plus rentable de l'entreprise. Quand à l'aube des années 2000, Landry alors agé de 83 ans, cède enfin le flambeau à son fils Patrick, les jeux sont faits, il est déjà bien trop tard, les caisses sont vides, les salariés ne peuvent qu'assister au lent démantèlement de leur entreprise. Ils vont de désillusion en desillusion quand se présentent les différents repreneurs comme Transalliance ou le groupe Giraud. En 2003, disparaissent les derniers camions remorque qui avaient été repris par Jacques Simon, qui n'en avait gardé que le nom, ainsi s'achève l'histoire des transports Aubry. Si cet article vous a interessé, partagez le, et un petit clic sur nos bannières nous permettra de nous offrir une action Shell !!!